L'enfant, la psychiatrie et le psychanalyste ; l'enfant traumatise : sortir de l'urgence ?

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

L'enfant, la psychiatrie et le psychanalyste ; l'enfant traumatise : sortir de l'urgence ?

,

Le traumatisme « a la brutalité de l'évidence et l'évanescence de l'aléatoire » . Le concept de traumatisme est étroitement intriqué à la naissance de la psychanalyse et à ses avancées théoriques comme cliniques. Aujourd'hui, du point de vue des analystes avec des enfants, comment penser l'intérêt clinique de cette théorie psychanalytique du traumatisme ? Quel en est le gain pour nos patients ? Les questionnements sont multiples, à commencer par celui de la notion d'urgence. Notre retenue face à l'urgence - car elle peut obèrer les capacités élaboratives d'un sujet - est bousculée quand un enfant connaît un traumatisme. Cette retenue ne peut pas être un principe et organiser une clinique... Comment penser cette ambivalence face à l'urgence ? Tout événement choquant, violent, est-il traumatogène ? Sur quels critères apprécier si l'enfant a « fait » un traumatisme ? Comment « apprivoiser » le traumatisme au moyen du jeu ? Comment repenser le traitement du traumatisme ? À notre époque rythmée par les attentats, peut-on penser le collectif - qui unit patients et soignants - comme antitraumatique ? Comment manier le contre-transfert face à un enfant dont la courte vie a eu à connaître un événement choquant, stigmatisant ? Autant d'approches qui envisagent la question du traumatisme dans sa globalité, et ouvrent les voies de la reconstruction au-delà de l'intervention d'urgence.

  • EAN 9782848355092
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 250 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 15 cm

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychologie branches et domaines > Psychologie du développement


empty