À propos

Ce grand thriller juridico-financier se poursuit à un rythme rapide, multipliant les coups de théâtre les plus inattendus.
Lors d'une conférence de presse, une Magistrate du " Pôle financier " annonce que le cabinet De Veyrac-Richemont est impliqué dans des opérations de blanchiment d'argent sale au profit d'un riche trafiquant d'armes russe. Incarcéré sous les yeux de sa compagne Anissa Taniss, Benjamin de Veyrac voit son cabinet discrédité. Nathan Steiner en devient le nouveau propriétaire, vengeant ainsi l'honneur de sa famille. L'ambitieuse Anissa, devenue sa maîtresse, est nommée à la tête du cabinet français. Le procès de Benjamin et Anissa tient à défendre, débute alors que Martin Richemont mène une contre-enquête qui s'avère palpitante, réservant au « prédateur d'outre Atlantique » une surprise de taille.


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes


  • Auteur(s)

    Richard Malka, Paul Gillon

  • Éditeur

    Glenat

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    29/03/2006

  • Collection

    24x32

  • EAN

    9782723451642

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    46 Pages

  • Longueur

    32 cm

  • Largeur

    24 cm

  • Épaisseur

    0.9 cm

  • Poids

    585 g

  • Support principal

    Grand format

Richard Malka

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Richard Malka est avocat, romancier et scénariste de bande-dessinée. Il est notamment l'auteur des ouvrages Le Voleur d'amour, Éloge de l'irrévérence (coécrit avec Georges Kiejman) et Le Droit d'emmerder Dieu, disponibles chez Points.

Paul Gillon

Enfant, Paul Gillon séjourne au sanatorium de Berck, dans le Nord, pour soigner sa coxalgie, tuberculose des os due à la répétition de chutes téméraires. Solitaire, il apprend à observer les petits faits imperceptibles et découvre la bande dessinée dont il nourrit son imagination. Quelques années plus tard, cet insoumis qui rêve de théâtre, de cinéma et de music hall signe des couvertures de partitions (pour des chansons de Charles Trenet, Tino Rossi...) et des caricatures, publiées dans "Samedi-Soir", "France-Soir" et "Gavroche", avant de pénétrer l'univers de la BD. À l'hebdomadaire "Vaillant", il reprend Lynx Blanc, puis crée Fils de Chine. Paul Gillon a alors 22 ans, fréquente Saint-Germain des Prés, ses cafés, ses caves, sa faune. Il entre à "France-Soir", au "Journal de Mickey". Puis il se lance avec enthousiasme dans l'aventure de "Métal Hurlant" aux côtés de Druillet, M?bius et Dionnet. S'il s'acoquine toujours avec les comédiens, ce monde qu'il idéalisait naguère se révèle à ses yeux de plus en plus superficiel. Changement de cap : il prend un appartement et se marie. Illustrateur, Gillon est désormais aussi scénariste avec Jérémie. Il conjugue même les deux activités dans Les Naufragés du Temps pour lequel il est coauteur avec Forest, assouvissant ce vieux désir d'oeuvrer en science-fiction. Sa dernière série en date est la saga judiciaire L'Ordre de Cicéron, scénarisée pour l'avocat Richard Malka.Magazines, journaux, albums, il multiplie les supports comme les perspectives de l'imaginaire. Paul Gillon est un Monsieur.

empty