économie libidinale

À propos

Pourquoi « économie libidinale » ? Pour montrer ce qu'il y a de passionnel dans l'économie politique et accessoirement de politique dans les passions. On se place par-delà une philosophie du sujet et par-delà un matérialisme, on se place dans un « lieu » qu'il faut imaginer sans pouvoir le concevoir, nommé ici « la grande pellicule éphémère ».
On rompt donc avec toute sémiotique, toute dialectique, toute critique même, qui sont des pensées du négatif. On affirme les intensités d'affects qui se dissimulent dans « la pensée » et la recherche des significations. Et l'on veut effectuer cette rupture par simple déplacement du ton plutôt que par critique : ton déplacé par la véhémence, qui n'exclut pas à l'occasion une certaine sophistication.
Cette problématique s'engendre d'expériences affectives et politiques et d'une longue fréquentation des textes marxistes et freudiens. Avec l'idée d'économie libidinale, volée à Freud, et détournée sur des parcours où l'on rencontrerait Deleuze, Klossowski, Guyotat, Lyotard propose une approche du capital telle que l'impact des affects dans le jeu de ce dernier n'en soit pas rejeté a priori, comme c'est le cas avec les notions d'aliénation ou d'oppression.

Sommaire

La grande pellicule éphémère : Ouverture à la surface libidinale - Théâtrique païenne - Tournoiement de la barre - Duplicité des signes - Déduction du corps volumineux - Duplicité des deux principes pulsionnels - Le labyrinthe, le cri Le tenseur : Signe sémiotique - La dissimulation - L'intensité, le nom - « Faites usage de moi » - Simulacre et fantasme - La syntaxe en tant que peau - Hors-de-prix Le désir nommé Marx : Marx libidinal - Il n'y a pas de région subversive - Toute économie politique est libidinale - Toute économie politique est libidinale (bis) - Il n'y a pas de sociétés primitives - Corps inorganique - Edwarda et la petite Marx - La force - La tautologie Le négoce : Érotique à Nicomaque - Éloge des Lydiens - La prostitution institutive - Le paiement de l'échappatoire - Guerre d'argent, monnaie de mort : la politique mercantile Le capital : Coïtus reservatus - Le zéro de la circonversion - Théorie nihiliste du zéro de crédit - La monnaie de crédit dans son usage reproductif - La monnaie de crédit dans son usage spéculatif : 1921 - La monnaie de crédit dans son usage spéculatif : 1929 Économie de cet écrit : Économie du figuratif et de l'abstrait - La théorique en tant que libidinale - Corps, textes conducteurs

Rayons : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques

  • EAN

    9782707300324

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    360 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-François Lyotard

Jean-François Lyotard (1924-1998) a été une des grandes figures de la
pensée française de la seconde moitié du XXe siècle. Parmi ses livres les plus
célèbres : La phénoménologie (Puf, 1954), Discours, Figure (Klincksieck,
1971), La condition postmoderne (Minuit, 1979) ou Le différend (Minuit,
1983).

empty