Vide et plein : le langage pictural chinois

À propos

L'objet que se donne la peinture chinoise est de créer un microcosme, « plus vrai que la Nature elle-même » (Tsung Ping) : ceci ne s'obtient qu'en restituant les souffles vitaux qui animent l'Univers ; aussi le peintre cherche-t-il à capter les lignes internes des choses et à fixer les relations qu'elles entretiennent entre elles, d'où l'importance du trait. Mais ces lignes de force ne peuvent s'incarner que sur un fond qui est le Vide. Il faut donc réaliser le Vide sur la toile, entre les éléments et dans le trait même. C'est autour de ce Vide que s'organisent toutes les autres notions de la peinture chinoise. Riche de sa double culture, François Cheng nous donne les clés d'appréhension et de lecture de la peinture chinoise en la confrontant à notre tradition artistique occidentale.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Lettres et langues > Lettres > Genres littéraires et littérature comparée

  • EAN

    9782021480207

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    176 Pages

  • Longueur

    29.3 cm

  • Largeur

    22.7 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    1 100 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Beaux-livres

Infos supplémentaires : Relié  

François Cheng

François Cheng est un écrivain, poète, calligraphe chinois, naturalisé français. Élu à l'Académie française en 2002, son oeuvre est couronnée de nombreux prix littéraires, au croisement de la pensée, l'art et la spiritualité.

empty