Le beau temps

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Maurice Jaubert, né à Nice en 1900, compositeur connu avant tout pour ses musiques de films, est mort en juin 1940 sur le front. Dans ce roman biographique qui se transforme presque en une lettre d'amour, Maryline Desbiolles, devenue Niçoise elle aussi, retrace la vie de cet être généreux et créatif, mort en héros et qui aura fréquenté les formes nouvelles de l'art, en musique (il côtoie Honegger et Messiaen) et au cinéma (il travaille avec René Clair, Marcel Carné, Jean Renoir dont il connaît bien la famille, et surtout Jean Vigo). Durant ces quarante ans d'une vie menée tambour battant, on redécouvre l'effervescence artistique des années 1920 et 1930, à Paris où Jaubert est allé exercer ses talents (en particulier à la salle Pleyel) mais tout autant à Nice, ville cosmopolite traversée et réveillée par toutes les avant-gardes.

  • EAN 9782021241525
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 240 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 314 g
  • Distributeur Interforum

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Maryline Desbiolles

Maryline Desbiolles vit depuis longtemps dans l'arrière-pays niçois. Pour s'y rendre on peut passer par la banlieue-est de Nice, un quartier populaire qui s'appelle l'Ariane. Elle a toujours aimé ce nom au point d'en faire aujourd'hui un livre, "Aïzan". Publiée pour la première fois à l'École des loisirs, Maryline Desbiolles écrit depuis l'âge de six ans, quand elle a commencé à noircir les marges de ses cahiers d'écolière pendant les leçons de lecture, ce qui lui a valu de nombreuses heures de piquet. Remarquée en 1998, pour son roman "La Seiche", elle a reçu le prix Femina en 1999 pour "Anchise". Depuis, elle n'a cessé de publier et travaille actuellement sur un nouveau roman qui se passera à l'Ariane.


empty