• Allons ! dirent-ils, bâtissons-nous une ville !.
    Quel rapport peut-il y avoir entre le récit de la Tour de Babel et la question de la concurrence économique ? Peut-on considérer le travail comme une malédiction ?. Chaque jour nous faisons notre marché, nous travaillons-nous vivons, enfin. Nous passons plus de temps à travailler qu'à lire la Bible. La parole de Dieu se transmet avec les mots d'aujourd'hui. le monde du travail, le monde économique ont leurs lois : quel peut être aujourd'hui l'intérêt d lire des textes vieux, si vieux (pensez donc, les plus récents ont deux mille ans d'âge) dans cette grande bibliothèque biblique ? Au fil des rencontres et des situations vécues, Didier Crouzet feuillette le Livre : et voilà que se créent des liens.
    Voilà que se construisent des passerelles. Une lecture revigorante.

  • Avec Didier Pittet, nous devenons à notre tour traqueur d'épidémies. Nous apprenons à nous protéger et à protéger les autres. Nous revenons également sur ces derniers mois : la réussite du déconfinement suisse, la gestion de la crise en France, et sa vision des mesures actuelles : port du masque obligatoire, (in)décisions et contradictions politiques parfois exaspérantes. Il nous fait revivre six mois mémorables dans l'histoire de l'humanité, peut-être aussi charnières que ceux qui ont entouré la découverte de l'Amérique.

    Didier Pittet, le Président de la commission d'évaluation de l'exécutif sur la gestion de la crise du coronavirus en France, et responsable de la brillante gestion de l'épidémie en Suisse, nous raconte comment il a combattu le Covid-19 au jour le jour, en s'appuyant sur son art de gérer les pandémies tel qu'il l'a développé ces trente dernières années dans son service de prévention et de contrôle des infections aux HUG, les hôpitaux universitaires de Genève, puis partout dans le monde en collaboration avec l'OMS.

    Il nous prépare à combattre les prochaines vagues tant individuellement que collectivement. Que ce soit contre le Covid-19, la grippe ou un virus inconnu, il y a des fondamentaux qui ne changent pas. Il nous fait entrer dans son rôle d'enquêteur, en quête du moindre indice susceptible de sauver des vies.

    « Un tel travail peut nous apprendre à mieux nous battre à l'avenir. Voilà pourquoi j'ai accepté de présider la commission, pourquoi aussi j'écris ce livre avec l'aide de Thierry Crouzet, qui raconte la façon dont j'ai moi-même géré la crise dans mon hôpital, dans mon pays, et à distance dans d'autres régions du monde avec l'OMS. »

empty