• Gustave Courbet fut un rebelle à sa manière, André Houot retrace son parcours créatif agité à l'occasion du bicentenaire de sa naissance.
    « ... quand je serai mort, que cela soit dit de moi : " Il n'appartenait à aucune école, à aucune église, à aucune institution, à aucune académie, encore moins à aucun régime sauf le régime de la liberté " ».

  • Un puissant cheval

    André Houot

    • Odin
    • 17 Septembre 2020

    Ce grand récit, formidable épopée de deux frères aux destins opposés et du combat sans merci entre deux cités ennemies, se situe dans une période non déterminée de l'Antiquité. Mais à partir de cette trame romanesque, particulièrement âpre et violente, un autre récit alterne, se déroulant en URSS au milieu du xxe siècle et décrivant la vie d'un pilleur de tombes. Quel lien étroit relie ces deux mondes, ces deux univers temporels, chacun en perdition ?

  • Suisse, fin décembre 1877. Au crépuscule de sa vie, le peintre Gustave Courbet rencontre un mystérieux visiteur...
    S'en suit une discussion dans laquelle le peintre va revivre tous les épisodes de sa vie mouvementée, depuis les bords de la Loue près d'Ornans jusqu'à son séjour en Suisse, en passant par le Paris de la Commune.
    Sous le trait unique d'André Houot, Courbet prend vie et nous le suivons tout au long de ses engagements artistiques et politiques, et partageons son intimité.
    La première édition comportera un supplément autour des lieux qui ont inspiré le peintre

  • Hamelin

    André Houot

    • Cleopas
    • 3 Janvier 2013
  • Sonora, jeune archéologue héros de cette aventure, a vu les maisons d'Ars par plus de vingt mètres de fond dans la pénombre des eaux glauques et glacées du lac...Ce que la légende avait porté jusqu'à nous depuis le fin fond du Moyen-Age serait donc réel ? C'est une vision d'apocalypse qu'offrent les troncs noirs enchevêtrés qui formaient jadis l'ossature des maisons des manants... Dieu les aurait-il punis pour leur perversion et leur renoncement à la foi ? Avaient-ils fait un pacte avec le Diable ?...Et qui était ce chevalier d'Ars dont parle la légende oeLes versions sont multiples mais le fait est bien là : Ars est au fond du " Puits d'Enfer " et Sonora veut savoir pourquoi ...
    />

  • Chronover erre seul dans le désert d'Antéden, en pleine zone contaminée. Il a décidé de poursuivre sa route en solitaire, sans ses compagnons nomades. Ce désert était sa seule issue... C'est là qu'il rencontre un Nuse, en mission pour sa maîtresse, la fille de Dévergon, le maître du royaume de Catatonie. Il a fui l'invasion des Glyphas, tandis que sa maîtresse tente de leur résister. La Catatonie est maintenant entre les mains des Glyphas, et la mission du Nuse est simple : retrouver un homme, le seul, capable de tenir tête aux Glyphas et le convaincre de venir les aider. Et c'est homme, c'est justement Chronover. Et les voilà tous deux partis en direction de la vallée des cages à énergie de Catatonie où s'organise la riposte...
    Septentryon revient avec un nouveau tome passionnant et rythmé. Une grande BD de science-fiction au sens le plus noble du terme. André Houot est en grande forme !

  • Le soleil des morts

    André Houot

    • Infolio
    • 25 Septembre 2017

    L'histoire se déroule à la fin de l'époque néolithique, il y a 4500 ans, dans une vallée des Alpes, dans la région du Valais «actuel». Elle met en scène deux communautés rivales sur des territoires proches. Un rapt de femmes conduit la fille d'un chef à être enlevée et amenée en territoire ennemi où elle y découvre une culture plus évoluée que la sienne. L'hiver suivant, le cadavre de sa femme de compagnie est découvert sous la glace d'un bras du fleuve. Tous croient alors qu'il s'agit de la fille du chef. L'histoire se terminera par le mélange de deux cultures qui est attesté par les découvertes archéologiques du site mondialement connu du «Petit chasseur» à Sion en Suisse.

  • Le Mal ne meurt jamais, il sommeille...

    Le Mal des ardents est une maladie venue du fond du Moyen Âge et qui semble soudain s'abattre sur le petit bourg de Saint-Antoine en Isère, rayant des prochains recensements de braves villageois incapables de résister à ce fléau venu du fond des âges. Mais là où la peur sévit et où les pires superstitions rejaillissent, un homme garde la tête froide. Un simple maçon qui, par son obstination, s'apprête à faire enfin éclater la vérité. Celle d'une maladie peut-être pas si ancienne que ça... et que l'on nomme LE MAL ! En bon visionnaire, comme se doit de l'être tout artiste digne de ce nom, Houot signe est une série mystérieuse, sanglante et anxiogène au suspense redoutablement orchestré, et dont la thématique résonne on ne peut plus pertinemment avec le mal contemporain qui ronge notre planète, la Pandémie liée au Covid-19.Cette édition intégrale se voit enrichie d'un texte conclusif de quelques pages précisant les points non élucidés par le récit graphique, ainsi que par des dessins inédits.

  • Le mal ne meurt pas, il est prêt à frapper de nouveau ' C'est de nos jours dans la région de Valence, au village de Saint-Antoine, que débute notre récit. Une jeune mère de famille, mariée à un expert à la Commission Européenne rarement chez lui, un maçon retapant une vieille ruine située au bas du 'gros mur de l'église', un vieux retraité et un jeune garçon curieux sont les protagonistes du drame qui se prépare. La peur s'installe au village lorsqu'un retraité apporte deux pieds et deux mains calcinés à la gendarmerie. Un rituel pratiqué au Moyen Âge par ceux qui échappaient au mal des ardents. Le Mal venu du fond des âges aurait-il décidé de réapparaître à Saint- Antoine ?

  • La conclusion tout en peur et en fureur d'une intrigue trouvant ses racines au plus profond de l'Homme et des âges.

    Le Mal des ardents. Une maladie venue du fond du Moyen-Âge, et qui semble soudain s'abattre sur le petit bourg de Saint-Antoine, rayant des prochains recensements de braves villageois incapables de résister à ce fléau venu du fond des âges. Mais là où la peur sévit et où les pires superstitions rejaillissent, un homme garde la tête froide. Un simple maçon. Mais qui par son obstination s'apprête à faire enfin éclater la vérité. Celle d'une maladie peut-être pas si ancienne que ça...

    Sous le verbe de Py et le dessin de Houot, la conclusion sanglante d'une trilogie anxiogène et au suspense redoutablement efficace...

  • Le Mal ne meurt jamais, il sommeille...
    D'étranges cas d'hallucinations se concluant par le décès des victimes dans d'affreuses souffrances provoquent la terreur à Pont-Saint-Esprit au cours des années 50. Accusé d'en être à l'origine, un minotier est condamné après avoir vendu de la farine impropre à la consommation. Cette ultime manifestation du Mal ressurgie du fond du Moyen Âge, le "Mal des Ardents" ou "Feu de Saint-Antoine", est en fait une maladie provoquée par des champignons hallucinogènes. De nos jours, dans la région de Valence, la peur s'installe de nouveau lorsqu'un retraité apporte deux pieds et deux mains calcinés à la gendarmerie...

  • "Au plus profond des pires tyrans, il y a un enfant blesse..." Telle est la phrase que l'on peut mettre en exergue de cette serie historique qui nous narre la jeunesse de celui l'ouvrage s'avera destructeur, le pire que l'humanite ait connu...

  • Pour tout savoir sur les premiers hommes, leurs outils, leurs activités, leur habitat, leur civilisation.

  • "Au plus profond des pires tyrans, il y a un enfant blesse..." Telle est la phrase que l'on peut mettre en exergue de cette serie historique qui nous narre la jeunesse de celui l'ouvrage s'avera destructeur, le pire que l'humanite ait connu...

  • "Au plus profond des pires tyrans, il y a un enfant blesse..." Telle est la phrase que l'on peut mettre en exergue de cette serie historique qui nous narre la jeunesse de celui l'ouvrage s'avera destructeur, le pire que l'humanite ait connu...

  • "Au plus profond des pires tyrans, il y a un enfant blesse..." Telle est la phrase que l'on peut mettre en exergue de cette serie historique qui nous narre la jeunesse de celui l'ouvrage s'avera destructeur, le pire que l'humanite ait connu...

  • "Au plus profond des pires tyrans, il y a un enfant blesse..." Telle est la phrase que l'on peut mettre en exergue de cette serie historique qui nous narre la jeunesse de celui l'ouvrage s'avera destructeur, le pire que l'humanite ait connu...

  • Le Mal ne meurt jamais, il sommeille.

    Le Mal des ardents, une maladie venue du fond du Moyen-âge, semble soudain s'abattre sur le petit bourg de Saint-Antoine près de Valence, rayant des prochains recensements de braves villageois incapables de résister à ce fléau. Mais là où la peur sévit et où les pires superstitions rejaillissent, un homme garde la tête froide. C'est un simple maçon, mais qui par son obstination s'apprête à faire enfin éclater la vérité. Celle d'une maladie peut-être pas si ancienne que ça...

    Sous le verbe de Py et le dessin de Houot, retrouvez dans un très beau coffret une trilogie anxiogène et au suspense redoutablement efficace...

  • Au plus profond des pires tyrans, il y a un enfant blessé...
    Lui, avait tout pour être heureux. Fils de Khan, enfant farceur dans les steppes libres, il ne comprit que bien plus tard à quelle raison d'état son père l'avait sacrifié. Il réalisa, à l'âge où les jeunes mongols vivent leurs premiers exploits, et leurs premiers émois, quelle adolescence horrible sa bâtardise lui avait value. Sa vengeance s'avéra terrible... La pire que l'humanité eût connue.

empty