Gatuzain

  • 11 mars ; le grand mensonge

    Collectif

    • Gatuzain
    • 16 Septembre 2004

    Madrid, jeudi 11 mars 2004. Dans trois jours, l'Espagne doit élire son nouveau gouvernement. Aucun changement en vue, si ce n'est l'obtention d'une majorité absolue pour le Parti Populaire. Le débat électoral, largement médiatisé, se focalise sur la question basque. Vers 7h40 du matin, 10 bombes explosent dans quatre trains de banlieue, près de la gare centrale d'Atocha. L'attentat fera 192 morts et laissera plus d'un millier de blessés. Tout basculera et les réactions, logiques et inattendues, s'enchaîneront : douleur, incrédulité et colère, fausses accusations et versions contradictoires, manifestations de masse, deux morts supplémentaires au Pays Basque, victoire de l'opposition et décision de retrait des troupes espagnoles d'Irak. Mais outre l'avènement du terrorisme d'Al Qaeda en Europe, c'est une formidable leçon de manipulation et un retournement politique sans précédent qui resteront dans les mémoires. Quatre jours qui marquèrent profondément la société, les institutions et les médias. On en retira beaucoup d'enseignements, l'actualité reprit ses droits et le monde son rythme habituel. Dans ce livre, cinq auteurs se penchent sur ces événements, sans oublier de les replacer dans leur dimension historique. De la chronologie détaillée des faits aux nombreuses déclarations du moment, de la guerre pour le pétrole à la politique intérieure de l'Espagne, du traitement médiatique de ces journées aux conflits avec les minorités nationales, ils nous livrent leurs travaux et nous donnent, chacun dans son domaine, leur point de vue sur tous ces sujets. Un ouvrage qu'il est bon de lire, ne serait-ce que pour savoir qu'en guerre, la première victime est toujours la vérité.

  • Le business de la guerre

    Collectif

    • Gatuzain
    • 1 Septembre 2006

    Les façons de faire la guerre changent. De nombreuses compagnies militaires privées s'ajoutent aux armées classiques. Paramilitaires, mercenaires et seigneurs de la guerre sont les nouveaux acteurs des conflits. La fréquence des guerres entre Etats diminue. C'est à l'intérieur de leurs territoires qu'ont lieu les combats entre troupes régulières et irrégulières, contre la population civile, et le nombre des victimes augmente sans cesse , tandis que les secteurs militaires prennent de moins en moins de risques. Les zones geostratégiques ne sont plus le principal enjeu, et dans bon nombre de cas, c'est le business qui est à l'origine des conflits et fait trourner la machine de guerre...

  • Carnet d'un sauvage

    Henry Maret

    Un point de vue original et plein de sarcasme sur l'organisation parlementaire française. Plus de 50 chroniques s'apparentant à des anecdotes du quotidien qui offrent une critique sans pareil du système politique et social français de 1906... et toujours d'actualité aujourd'hui ainsi qu'une liste de citations truculentes de l'auteur. Une manière concentrée de (re)découvrir un texte mordant et ironique ainsi que son auteur Henry Maret, anticolonialiste et féministe convaincu à l'impertinence inentamée.

  • Nous sommes en cctobre 2013, quand s'achève Le Mur des absents, le nouveau roman de Marie José Basurco.
    Deux écritures vont se croiser au fil des pages, celle de Lucia, le personnage emblématique de Sois Forte, Lucia et celle de Luma, sa petite-fille, deux écritures passionnées où rires et larmes affleurent. Les voix tendres et captivantes de Lucia et de Luma se mélangent et font écho aux évènements qui traversent Euskal Herria (le Pays Basque) de 1980 à 2013. Luma, comme sa grand-mère Lucia, nous entraine sur des chemins que le lecteur n'a pas l'habitude d'emprunter.

  • La valse de l'oie

    Marie José Basurco

    • Gatuzain
    • 19 Octobre 2009

    C'est une fresque familiale qui nous entraîne à Toulouse, parmi les exilés espagnols qui n'ont pas abdiqué en 1939. C'est aussi l'histoire d'une époque, celle des années mythiques 1968 et 1969, quand l'espoir d'un nouveau monde fleurit sur les lèvres candides des membres d'une famille dont les valeurs essentielles sont profondément ancrées au fond des mémoires. Rires et larmes se mêlent autour de Rosa, la dernière de la fratrie, jeune femme aux idées confuses qui affrontera son époque avec courage aux côtés de son frère Buenaventura, absent et tant aimé, engagé dans le combat révolutionnaire...

  • Hygie, déesse grecque de la santé, représentait l'art de vivre sainement et les connaissances nécessaires à des fins de guérison. De son nom provient le mot "hygiène", l'ensemble des pratiques visant à préserver et améliorer la santé. C'est le sujet central de ce livre, conçu avant tout comme un guide pédagogique. L'auteur s'interroge et répond. Quelles sont les causes des maladies humaines ? Quels sont les facteurs de risque ? Nos habitudes ont-elles un effet sur notre état physique et moral ? Comment prendre soin de soi en profitant de la vie ? Il souligne la primauté de la prévention. Il privilégie une approche consciente et responsable tout en gardant un oeil critique sur la médecine conventionnelle, et les médecines dites alternatives..

  • Nés pour mourir ?

    Emilie Lelouch

    De la création de spectacles de cirque aux nombreux voyages à travers le monde, du bloc opératoire d'un hôpital de Seine-Saint-Denis aux premiers pas dans l'humanitaire, Emilie Lelouch nous livre ici son formidable témoignage de vie. Sa conscience militante et son envie de remuer ciel et terre afin d'aider les autres l'amèneront à «l'affaire de L'Arche de Zoé».
    En 2006, après une mission humanitaire en Indonésie, elle constate, effarée : «En allant dans les villages, les seuls que j'ai réellement vus aider la population n'étaient pas des humanitaires, mais des Indonésiens. Et les autres, les grandes ONG, tapotaient sur leurs ordinateurs.» Elle y rencontre Eric Breteau. Ils lanceront en 2007 le projet ambitieux de sortir des orphelins du Darfour en leur trouvant des familles d'accueil en France.
    Par cette action, ils voulaient aussi dénoncer un génocide en cours, exiger toutes les responsabilités. Ce fut comme un crachat à la face de la Françafrique.
    Procés, prison et tourbillon médiatique se déchaînèrent à leur encontre : ils furent traités, au mieux, d'illuminés, au pire de voleurs d'enfants.
    Un an après sa sortie de prison, Emilie Lelouch, dotée d'un caractère bien trempé, revient à la charge dans cet ouvrage, n'épargnant ni elle-même ni les autres : «Je ne souhaite pas convaincre, mais expliquer. Je ne veux pas me justifier, mais raconter une histoire vue des yeux d'une femme en terre hostile, une histoire qui touche des sujets tabous ou minés, tels que la colonisation, l'enfance, l'humanitaire... Il a été raconté un tas de choses à notre égard, mais était-ce la vérité ? Les lecteurs jugeront à la fin de ce livre.» Bon voyage...

  • Deux amoureux de la Bretagne la racontent telle qu'ils la vivent et, à ceux qui le souhaitent, donnent quelques pistes pour mieux la comprendre.

  • Loyers, terrains et maisons hors de prix, demande excessive et offre insuffisante, résidences secondaires de plus en plus nombreuses, diminution d'activités traditionnelles au profit d'un nouveau type d'habitat, disparition d'espaces naturels... Le Pays Basque nord fait face à une réalité immobilière et foncière très problématique. Du littoral au piémont pyrénéen, décideurs, promoteurs, propriétaires et simples locataires participent, à des degrés divers, à cet engrenage. Tout le monde est conscient de la situation et les responsabilités de ce secteur trop opaque sont souvent difficiles à établir. Le sentiment d'appartenance à un territoire s'en trouve lui-même bousculé et grand nombre d'habitant-e-s se demandent où va notre bout de pays. Les tendances les plus pessimistes se dégagent, s'il n'y a pas de remise en question urgente et sérieuse. Ce livre a été conçu pour tenter d'approcher le sujet de manière compréhensible. Trois auteurs, membres d'associations et de partis qui collectent des informations et travaillent sur le thème, s'y sont penchés. Ils nous apportent des éclairages sur le fonctionnement et les buts de cette activité immobilière ; sur le passé, le présent et l'avenir du foncier. Analyses et propositions issues de différents collectifs, d'expériences locales, qui se battent pour ne pas laisser l'avenir du Pays Basque nord entre les mains des seuls professionnels et spécialistes de la question.

  • Marie-José Basurco a acquis depuis longtemps un lectorat fidèle qui attend de lire ses derniers textes. Ce recueil de nouvelles est un trait d'union entre deux romans ("l'Exilée" 1997, "Sois forte, Lucia" 2007, "La valse de l'oie" 2009). Une valeur sûre qui ravit les lecteurs dans l'attente du 4° roman, la suite de "Sois forte, Lucia". Plusieurs nouvelles sont consacrées aux coulisses de l'Ecriture en général et en particulier de ce roman.

empty