Editions Lunes

  • Alors que pour les plus jeunes, l'égalité entre les femmes et les hommes semble aujourd'hui une réalité, de nombreuses différences - responsabilités ménagères, traitement du corps, accès au pouvoir, etc. - persistent qui ne s'expliquent pas par « la nature » mais bien davantage par l'évolution de notre société au cours des siècles.
    En posant directement leurs questions à l'historienne Michelle Perrot, Héloïse et Oriane ont découvert des sujets la plupart du temps absents de leurs manuels scolaires :
    « Le thème de l'École m'a donné des réponses aux questions que je me pose souvent sur le savoir des femmes » ;
    « Moi, je n'imaginais pas que les femmes avaient dû attendre si longtemps pour pouvoir voter ».

    Il était une fois l'histoire des femmes a été conçu autour de 10 grands thèmes et s'adresse à des jeunes à partir de 10 ans. Richement illustré et très vivant, il permet aux parents et aux enseignants d'ouvrir un débat d'actualité qui intéresse les filles et les garçons au quotidien.

  • Deux ans après avoir quitté le pouvoir à l'issue de l'alternance de mai 2006, SOUEF Mohamed El-Amine, ancien chef de la diplomatie comorienne sort du silence. Il retrace ici les grands évènements qui ont jalonné l'histoire contemporaine des Comores : l'indépendance inachevée, l'évolution du statut de Mayotte, le mercenariat, l'avènement de la démocratie, le séparatisme, le débarquement et la place des Comores dans le concert des nations. Dans ce livre, SOUEF constate que les crises qui ont secoué l'archipel des Comores avant même son indépendance ne sont pas sans lien avec sa position géographique hautement stratégique. A cela s'ajoutent les préoccupations insulaires et les suspicions liées aux difficultés naturelles et spécifiques des pays insulaires. Le manque de leadership, de figures héroïques ou charismatiques capables de mobiliser les masses et d'agir en leur nom, favorise la montée des groupuscules qui mobilisent une grammaire localiste ou insulaire contribuant à défaire le cadre national et à affaiblir l'Etat. La démocratie qui devrait aider à transcender les clivages et à propulser des dynamiques de bonne gouvernance, de paix et de stabilité, donc de développement durable, est souvent mal comprise. Selon l'auteur, comment peut-on comparer la démocratie d'un pays ne disposant pas d'un réel organe de presse ou d'une structure d'enseignement adéquate à la démocratie d'un pays du Nord qui se trouve à un niveau de développement tel qu'il aspire à la technologie nucléaire ?

  • - Maître, nous sommes venus vous remettre une convocation. Demain vous devez vous rendre au camp. Nous avons aussi reçu l ordre de perquisitionner votre bibliothèque. - Je ne possède pas de bibliothèque, tous mes livres sont perdus, mes élèves me les ont empruntés et ne veulent plus me les rendre. Il me reste quelques ouvrages que j ai dû retirer de la vue des gens pour les protéger. Je les ai gardés dans des cartons et les ai conservés dans mon grenier. Mais, en fait, qu est-ce que vous recherchez dans mes livres? - Il y a des livres qui véhiculent de l immoralité et qui enseignent des pratiques criminelles, vous devez en posséder. - Je ne connais pas ces livres et je ne les possède pas. Je ne suis pas non plus un criminel. En revanche, je dispose de livres de théologie, des récits et des biographies du prophète ainsi que des commentaires du livre saint. Ces livres sauvent les vies humaines ici-bas et dans l au-delà, plutôt que de les éliminer... - Ces livres, nous allons les brûler et vous allez croupir en prison. - Ne brûlez pas ces livres de théologie, vous vous attirerez la colère divine! Le roman retrace l histoire du régime révolutionnaire pendant lequel suspicion et représailles se succèdent à cette époque où la religion et la tradition avaient scellé un consensus national.

  • Combien sont-ils à naître dans l Hexagone ? Combien sont-ils à vivre une culture hybride, ces jeunes africains ? Le jeune Uko Utiël, né en France, de parents originaires de la Guinée-Bissau, décida d aller se « ressourcer » auprès de ses ancêtres. De Paris à Kajinjassa en passant par Dakar et Ziguinchor, tout est bouillonnement : sa volonté ferme d atteindre son but, l omniprésence de la chaleur humaine ... Sa grand-mère, Nuunu, suivra ses pas, ses gestes, ses paroles pendant le temps qu il aura passé dans son village d origine, Kajinjassa. Elle restera derrière lui comme le berger surveillant les troupeaux qui vont boire à la source. Ce voyage initiatique de Uko Utiël a permis au narrateur de nager dans l Océan culturel des Manjaku. Pour bénéficier des instants où la brise et la fraîcheur maritimes bercent le c ur des hommes, au petit matin comme au coucher du soleil, suivons les mouvements des vagues qui entraînent le jeune Uko Utiël vers la profondeur des eaux. Un voyage dans cet univers où les morts n ont jamais voulu partir où les morts confessent pour être acceptés dans le royaume des ancêtres où les hommes comprennent le langage des animaux, un voyage qui aura permis au jeune Uko Utiël de ...

  • « Après la nuit du Réveil, une rumeur est née. Elle s'est étirée et répandue dans notre monde.
    Une histoire incroyable s'est racontée.
    Une histoire extraordinaire qui s'est retrouvée sur les lèvres de tous.
    On a chuchoté, et on chuchote encore, qu'Elie Vax, du clan du Hameau, a eu assez de talent pour relever d'entre les morts le propre fils du Seigneur Arkale. » Ainsi a commencé la légende d'Elie Vax.
    Ainsi est née la pire des menaces.
    Les choses se régleront-elles le jour de Méton ?

  • Rose entame enfin son apprentissage avec Alvius Janc, le Dragon du Conseil.
    Découvrant qu'elle n'est pas tout à fait ce qu'elle souhaitait être, Rose dédaigne les seules aptitudes qu'elle possède jusqu'à ce que ces dernières la poussent dans la plus vieille et la plus incroyable des aventures.
    Mais heureusement, tous les membres du clan sont là et veillent au grain...

  • L'existence

    Isabelle Costa

    Qu'est-ce que l'existence ? Après avoir parcouru l'histoire de deux familles : l'une issue de France et l'autre de Turquie, l'auteur aux origines des deux côtés de la Méditerranée, Isabelle COSTA précise que de part et d'autre, l'existence a le même cheminement d'un bout à l'autre mais diffère selon les personnes, leurs lieux de naissance, leurs éducations, leurs cultures, leurs religions, leurs possibilités de choix, leurs désirs... Cela passe par : La naissance, qui nous demande d'être et d'exister. L'enfance, qui nous sollicite de chercher et de trouver. L'amour, qui nous souhaite de rencontrer et d'apprécier. La vie d'adulte, qui nous impose d'accomplir et de réussir. La vieillesse, qui nous permet de transférer et de donner. Et par la mort, qui nous prie d'accepter et de disparaître... Tout est une question de société et d'environnement dans lesquels nous évoluons et aussi d'appréciation dans laquelle, nous puisons nos connaissances de l'autre. Tout ceci est différent quand nous arrivons : Désiré ou pas, Nanti ou besogneux, Savant ou ignorant, Chrétien ou musulman, D'Occident ou d'Orient. Mais est ce que le principal n'est pas, pour faire évoluer de mieux en mieux, l'humanité au fil du temps... ?

  • Ici et là-bas

    Salif Soumare

    « Il y a des moments dans la vie où l'on a le sentiment que l'horloge est grippée. Or, le temps ne s'arrête jamais. Il donne parfois l'impression de s'écouler lentement comme dans un sablier géant. Pour certains, chaque seconde est alors vécue comme une éternité. Pour d'autres, chaque instant devrait être éternel.Et le temps va, imperturbable, insensible au bonheur comme au malheur. »

  • Alors qu'un événement tragique vient rompre l'équilibre trop précaire sur lequel il a fondé son existence éphémère et un peu frivole, Olivier délaisse désormais peu à peu ses souvenirs. Errant à l'Algonquin ou au Rocher, partagé entre ses attaches Kenworth et ses racines Weurdel, tout entier dévoué au bonheur du petit Guillaume, il nage dans un apparat dont les saveurs moelleuses ne lui apportent plus aucun réconfort. C'est alors que l'impensable survient, achevant de balayer une destinée dépourvue de lendemain et l'emportant dans un cadre prodigieux sur cet océan incontournable et tout autour de ce monde qui lui est si familier. Pourquoi Olivier se retrouve-t-il ainsi aux commandes du dernier paquebot transatlantique auréolé de légende et de pompe, assouvissant ainsi l'espoir secrètement nourri depuis toujours de voir son rêve unique enfin réalisé ? Comment devient-il un des personnages incontournables de la galaxie des palaces Fayrmount, dont il a si souvent foulé par le passé les marbres éblouissants ? En s'engouffrant dans les somptueux entreponts du gigantesque navire ou en suivant la reine de l'hôtellerie de luxe, Immediate Boarding vient pleinement achever la saga d'une vie hors du commun en apportant les ultimes réponses souvent inattendues aux interrogations adroitement distillées depuis Pops et délibérément entretenues avec Atlantic Crossing...

  • Les grands défis de la politique étrangère des Comores Depuis leur indépendance, les Comores font l'objet d'une attention particulière de certaines puissances, de par leur position stratégique. Aujourd'hui, la globalisation des échanges, l'irruption de la société civile dans le jeu politique et les défis économiques et politiques auxquels tous les petits Etats insulaires sont confrontés dictent une redéfinition de la politique étrangère. Quels seront les marges de manoeuvres de l'Etat face à ces défis ? Outre Mayotte, sont également tributaires des Comores un nombre d'îles et d'îlots au pourtour de l'archipel. Quel serait alors le rôle de la communauté internationale par rapport à ces questions pour ce jeune Etat dont une partie de son territoire est amputée ? Dans cet ouvrage, l'auteur analyse globalement cet ensemble d'enjeux de politique étrangère, lié en partie à la mondialisation. Il essaie de mettre en exergue les grands défis d'ordre géopolitique et stratégique en vue de définir de nouveaux axes fondamentaux de cette politique. Il évoque notamment la question des frontières maritimes, le poids de la diaspora et la coopération tout en dégageant des perspectives par rapport à la question de Mayotte sans raccourcis ni caricatures.

  • Dans sa généreuse préface à l Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de langue française de Senghor (1948) intitulé « Orphée noir », Jean-Paul Sartre déclare que la Négritude est « exil », « racisme antiraciste », qu elle est faite « pour se détruire », «passage et non aboutissement, moyen et non fin dernière. [...]. Un pas de plus .., la Négritude va disparaître tout à fait ». Ainsi, il proclame un « adieu à la Négritude » parce que selon lui, elle est « triomphe du Narcissisme et suicide de Narcisse ». Les intellectuels noirs contesteront dans leur majorité et de diverses manières la vision sartrienne de la Négritude. Senghor lui répondra que la Négritude « ne disparaîtra [...] pas ; elle jouera, de nouveau, son rôle, essentiel, dans l édification d un nouvel humanisme plus humain, parce qu il aura enfin réuni dans leur totalité les apports de tous les continents, de toutes les races, de toutes les nations ». Quelques interrogations sont à l origine de ce livre. Y-a-t-il eu un malentendu entre Sartre et les négrologues ? Comment ces derniers ont-ils défini leur mouvement ? Aujourd hui, plus de soixante ans après la préface de Sartre, peut-on parler de la mort de la Négritude ou plutôt de sa survivance?. Ce présent recueil de contributions, réuni par Babacar Mbaye Diop, tente d y apporter des réponses. Il s agit de dissiper l ambiguïté qui pèse sur la Négritude depuis cette célèbre étude du philosophe. Babacar Mbaye DIOP, Kasereka KAVWAHIREHI, Amadou Lamine SALL, Lilyan KESTELOOT, Cheikh THIAM, Alice Delphine TANG, Laure Clémence CAPO-CHICHI, Biringanine NDAGANO, Patricia ROJAS, Jean-Christophe L. A. KASENDE, Kathleen GYSSELS

empty