Romance

  • « En général, j'aime ceux qui sont un peu, ou largement, fous.
    L'imbécile, non ! L'idiot, oui ! Il y a une grande distinction entre les deux. D'être fou, c'est d'être poète. Ce sont des imbéciles qui gouvernent le monde. » Ce court texte, le seul que Miller ait jamais écrit en français, reprends inlassablement le meilleur de l'auteur : sa verve, son érudition, sa drôlerie libertaire, sa foi en la poésie et en l'homme.
    Comme souvent avec Miller, on se balade dans les recoins de sa mémoire, de ses réflexions. Il nous parle de ce qu'il a aimé, de ce qu'il a honni, de ce siècle qu'il a traversé les yeux grands ouverts et nous livre, une fois de plus, une joyeuse leçon de vie et d'intelligence.

empty