Educagri

  • À partir de l'exemple de la Bourgogne, ce DVD sensibilise les viticulteurs aux problèmes de l'érosion, pour les inciter à entreprendre des actions à l'échelle de l'exploitation viticole. Les facteurs aggravants de l'érosion des sols dans les vignobles en coteaux sont aujourd'hui cernés : longueur des rangs, diminution des murets, poids du matériel de culture, notion de pente, etc. Un raisonnement global doit être appliqué à ces problèmes.

  • Ce film présente le déroulement d'un dispositif d'individualisation en formation continue. Une première partie montre les différentes étapes d'individualisation telles que les stagiaires et les formateurs les vivent : le positionnement au sein de la semaine d'accueil ; les validations d'acquis ; la construction des parcours individuels de formation avec les formateurs-accompagnateurs; le choix du type d'autoformation pour certains stagiaires ; les phases de régulation. Une seconde partie traite plus particulièrement de la place du centre de ressources dans le mode d'organisation choisi par ce CFPPA. L'objectif de ce film n'est pas de proposer un modèle, mais de permettre au spectateur de confronter sa propre expérience à cette situation réelle et ainsi mieux assimiler les enjeux de l'individualisation.

  • Songhaï

    Renaud

    • Educagri
    • 21 Novembre 2002

    Songhaï est le nom d'un centre de formation associé à une exploitation agricole d'une quinzaine d'hectares qui développe une forme d'agriculture intégrée, soucieuse de préserver l'environnement et adaptée à la situation locale du sud Bénin. À Songhaï, tout est pensé dans un souci de complémentarité et de recyclage des ressources selon une notion d'équilibre écologique. Des techniques de compostage, de récupération de tous les déchets, d'autoproduction de méthane, de fabrication de produits alimentaires artisanaux... sont ainsi pratiquées. « Rien ne se perd, tout se transforme » pourrait être la maxime de ce site qui forme chaque année plusieurs dizaines de jeunes à l'autonomie, à la rigueur et à la prise de responsabilité. De cette expérience, nous pourrions retenir que l'Afrique sait trouver des solutions adaptées à sa situation. Elle nous donne ici une leçon d'agriculture.

  • Protection de la nature, espaces protégés, technicien de rivière, Natura 2000, gestion des espaces naturels, compensation, étude d'impact... : qui n'a jamais entendu l'un de ces termes ? Depuis plus de vingt ans, la France met en oeuvre des politiques publiques de conservation d'espèces, de gestion ou de restauration d'écosystèmes dégradés. Ces activités, que l'on peut désigner par l'expression de génie écologique, sont pourtant parfois mal comprises parce que mal connues. Cet ouvrage se propose d'explorer ces activités, de permettre à chacun de mieux comprendre pourquoi et comment elles sont conduites, mais aussi de mieux faire connaître les contours d'un secteur professionnel naissant à travers des témoignages de personnes qui ont décidé de se former et de travailler au profit des espèces ou des écosystèmes.ØL'ouvrage s'organise en trois parties. La première partie étudie les principaux concepts du génie écologique et les secteurs professionnels qui lui sont rattachés. La deuxième partie présente quatre études de cas s'appuyant sur des témoignages de professionnels dans des champs professionnels variés, de la gestion d'espaces protégés à la réduction des impacts des infrastructures de transport. La troisième partie propose, à travers plusieurs témoignages, des éclairages sur la professionnalisation du génie écologique et sur son éthique. Car la compatibilité des activités économiques avec les écosystèmes est sans aucun doute la seule voie positive pour construire le monde de demain et sortir des crises : la vie est notre avenir, et le génie écologique, au centre de ces interrelations entre humanité et biodiversité, est au coeur même du développement de notre société.

  • L'environnement social et institutionnel est en évolution constante, ce qui conduit les CFPPA à adapter leur organisation et leurs situations d'apprentissage. Aussi les dispositifs de formation continue présentent-ils aujourd'hui des configurations de plus en plus diversifiées en termes de publics, de rythmes, de lieux et de modes d'apprentissage.ØCet ouvrage apporte une variété d'éclairages sur les formations ouvertes et à distance qui se sont développées dans la formation professionnelle continue, notamment au sein des CFPPA. Une première partie aborde la question sous l'angle des dispositifs de formation en essayant de les caractériser et en analysant leur impact sur l'organisation des centres.ØUne seconde partie traite de l'évolution du métier de formateur confronté aux fonctions tutorales, à la médiatisation des ressources et au pilotage des formations. Elle montre en quoi la mise en place des FOAD n'est pas une opération anodine : elle interpelle l'identité professionnelle des formateurs dans un système qui morcelle de plus en plus leur activité et transforme leur relation aux situations de formation.

  • Ce film présente l'évolution de l'économie de l'abbaye de Cîteaux au cours de l'histoire. Une première partie retrace les conditions de son développement à l'époque médiévale et montre l'impact de cette économie sur le paysage bourguignon.ØPuis, dans une seconde partie, sont évoqués tour à tour différents thèmes illustrant l'économie du monastère : la maitrise de l'eau, l'exploitation des forêts, l'agriculture et la viticulture, le système des granges et des convers, l'artisanat et le commerce.ØUne troisième partie brosse l'évolution de l'abbaye au cours de la période moderne jusqu'à la révolution. La période contemporaine est abordée en final.

  • Songhaï est le nom d'un centre de formation associé à une exploitation agricole d'une quinzaine d'hectares qui développe une forme d'agriculture intégrée, soucieuse de préserver l'environnement et adaptée à la situation locale du sud Bénin.ØÀ Songhaï, tout est pensé dans un souci de complémentarité et de recyclage des ressources selon une notion d'équilibre écologique. Des techniques de compostage, de récupération de tous les déchets, d'autoproduction de méthane, de fabrication de produits alimentaires artisanaux. sont ainsi pratiquées. « Rien ne se perd, tout se transforme » pourrait être la maxime de ce site qui forme chaque année plusieurs dizaines de jeunes à l'autonomie, à la rigueur et à la prise de responsabilité. De cette expérience, nous pourrions retenir que l'Afrique sait trouver des solutions adaptées à sa situation. Elle nous donne ici une leçon d'agriculture.

  • Ce film pose la question de la construction de l'identité des sociétés et des individus face à une histoire dramatique : la traite négrière. Celle-ci a marqué les consciences et établi des tabous qui ont pour conséquences aujourd'hui, des difficultés relationnelles entre les communautés africaines, guadeloupéennes et de France métropolitaine. Après avoir posé le problème, le film nous invite à suivre un groupe d'étudiants du lycée agricole de Guadeloupe qui effectue un voyage sur les lieux de l'esclavage, au Bénin. La découverte de la culture africaine, la rencontre d'historiens africains, le parcours de la route des esclaves et les débats dans le groupe d'étudiants montrent comment les représentations évoluent sur des questions essentielles de reconnaissance de l'autre associée à la découverte et à l'acceptation de l'histoire.ØL'enjeu de ce film est de montrer comment une démarche culturelle peut essayer de remettre à sa place, celle de l'histoire, un problème brûlant, parce que justement jamais replacé dans un contexte symbolique et historique.

  • L'objectif de ce film est de proposer une initiation aux méthodes et outils d'analyse pour comprendre les situations de travail et l'activité des professionnels. Quatre exemples d'activités sont proposés : la conduite automobile, la traite des vaches laitières, la taille de la vigne, le dépressage en forêt, selon la méthode suivante : une première séquence où le professionnel présente le contexte du travail ; une seconde où il effectue cette tâche dans les conditions habituelles ; une troisième où il commente son activité sur le terrain ; une dernière étape d'autoconfrontation où le professionnel commente son activité filmée. Chaque séquence est suivie d'une étape d'analyse qui permet de comprendre progressivement les compétences mobilisées par le professionnel.ØØLe DVD permet un accès interactif aux différentes séquences.

  • Ce film nous fait vivre une situation réelle d'individualisation dans un lycée. Cela concerne un cours de mathématiques, mais celui-ci n'est qu'un exemple destiné à présenter le déroulement d'une méthode d'individualisation au cours d'une année. Des variantes de cette méthode pourraient s'appliquer pour partie à d'autres disciplines. Les réactions des élèves et du professeur interrogent le spectateur. Elles soulèvent en arrière-plan les questions inhérentes au système d'enseignement : relations entre les professeurs et entre professeurs et élèves, autonomie et motivations des élèves, notion de travail coopératif, rôle des manuels, remise en cause des locaux, animation pédagogique.

  • Cet ouvrage présente une étude sur les ressources éducatives et leurs usages dans l'enseignement agricole public. Les résultats réunis dans ce livre permettent d'entendre les acteurs d'un système d'enseignement dans sa diversité : les enseignants, les formateurs, les documentalistes, les directeurs, mais aussi tous ceux qui apprennent.

empty