Damien Cuvillier

  • Un livre d'une brûlante actualité sur le choix des dirigeants européens, depuis le début des années 1980 jusqu'à aujourd'hui, de sacrifier l'emploi... et les effets dévastateurs de ce choix.
    C'est une enquête fouillée, documentée, riche des témoignages d'anciens ministres, de conseillers de présidents de la République, d'anciens directeurs du Trésor ou du FMI, de banquiers, d'économistes, de juristes, de sociologues et de philosophes...

    Benoît Collombat, journaliste à France Inter, a enquêté sur ce qui a fait basculer les choses : comment et pourquoi les hommes politiques ont « remis les clés » de l'organisation du monde à l'économie et à la finance. Ce basculement repose sur la victoire idéologique, à un moment donné, d'une pensée : le néolibéralisme, pour qui le rôle de l'État est avant tout de servir le marché.
    Quelles personnalités sont à l'origine de ces grands choix économiques ? Quel rôle a joué la construction européenne ? Aujourd'hui, l'épidémie du coronavirus montre bien l'urgence de s'interroger sur ces choix politiques et économiques.

  • Les Lulus parviendront-ils à s'échapper du camp de détention de Holzminden ?

    Décembre 1916. Capturés par la police du Reich, les Lulus se retrouvent au camp de détention de Holzminden où ils partagent le quotidien de nombreux prisonniers civils de différentes nationalités. Pour échapper à l'ennui et au manque de liberté, ils vont échafauder un plan d'évasion digne des plus grands livres d'aventures !

  • Printemps 1916. Alors qu'ils cherchent à fuir la zone occupée par l'armée allemande, quatre orphelins français et une jeune réfugiée belge montent dans le mauvais train et arrivent à Berlin, capitale du Reich. Pour survivre dans une ville étrangère meurtrie par la famine, ils partagent le quotidien d'une bande de gosses des rues, tout en cachant leur véritable nationalité.
    Au coeur du territoire ennemi, ils manquent à chaque instant d'être capturés par la police ou pris dans des affrontements avec d'autres bandes !

  • Mary Jane

    ,

    Pays de Galles, 1880. Une explosion dans la mine. Des morts. Parmi eux, Davies, le mari de Mary Jane. Veuve à dix-neuf ans, et désormais seule au monde. Alors, elle fuit, vers Cardiff où, pense-t-elle, elle rejoindra sa soeur.
    Sur la route, elle rencontre Black John et sa bande de nécessiteux, chassés par la misère et pourchassés par les fermiers et les gendarmes. Black John la convainc d'aller à Londres pour trouver du travail. Affamée, couverte de haillons, elle atteint la capitale anglaise. Ses faubourgs d'abord. Des usines, des crassiers, des taudis, et de la suie. De la suie partout. Et Peter White, dit « Snakesman Peter ».
    Peter sera le premier homme qui s'intéressera à elle. Il y en aura d'autres. Jusqu'à Joe Barnett, qui emménagera avec elle au 13 Miller's Court, dans le quartier de Spitalfields. Jusqu'au présumé tueur en série, « Jack l'Éventreur », qui, le 8 novembre 1888, mit fin sauvagement à ses tourments.

  • Dimanche 29 août 1937. Un sous-marin républicain espagnol sort son nez des eaux troubles, pour faire surface au milieu des brumes de la rade de Brest, où personne ne l'attend. La Guerre d'Espagne vient de s'inviter à la pointe du Finistère, clandestinement. Déjà, petits et gros poissons s'agitent dans leur bocal, remuent la queue dans tous les sens... Il va y avoir du rififi dans la Cité du Ponant ! Sous la houlette de l'affreux Troncoso, un commando franquiste se monte en effet très vite, dans le but de s'emparer du navire. Ces hommes-là sont des barbouzes, qui savent pouvoir compter sur l'appui des fascistes locaux. Afin d'optimiser leurs chances de réussite, la belle Mingua est recrutée. Elle constitue un renfort de choix, de charme et de choc. Avec de tels atouts, comment l'entreprise nationaliste pourrait-elle échouer ? C'est sans compter que, dans le camp d'en face, on s'organise également... Les forces de gauche, communistes et anarchistes en tête, sont prêtes à faire front et préparent la résistance, du port de commerce au centre-ville, de Saint-Pierre à Recouvrance. Leur mot d'ordre est catégorique : « No pasarán ! Mort au fascisme ! ».

  • Endetté, il n'a pas d'autre choix que de travailler sur le chantier, dans l'espoir de réunir un jour une somme suffisante pour payer le voyage du retour. Aux États-Unis, il a laissé Louisa, qu'il aime et qui l'aime. Il lui écrit de belles lettres d'amour, façon pour lui de garder la tête hors de l'eau dans l'enfer vert dans lequel il est plongé. Ses lettres finissent par être interceptées par Barbara Hogen, la femme de l'ingénieur en chef du chantier. Barbara s'ennuie dans la moiteur de la forêt tropicale. Alors, elle lit, sans modération, des romans d'amour, et les lettres de Marcello vont quelque peu venir troubler la morosité de ses journées. L'état physique et mental de Marcello se dégrade de jour en jour, en raison des conditions de travail harassantes, de la spirale de l'endettement et des fièvres tropicales. Peu à peu, le visage de sa bien-aimée s'efface de sa mémoire.

  • Juin 1944. Alors que la Bretagne est occupée par le 25e corps de l'armée allemande, Jules, 20 ans, fait la connaissance de Georges, un russe blanc en exil. Alors que Jules est un jeune homme de la terre, Georges est un curieux personnage : érudit, passionné et doué de savoirs très éclectiques en sciences physiques et naturelles, comme en philosophie des hommes. De cette rencontre improbable née une amitié profonde, basée sur l'échange, dans un contexte historique qui ne la prendra pas sous l'aile de la bienveillance...
    Loin du registre humoristique qui caractérise son travail habituel, Gérard Cousseau -alias Gégé- offre ici une histoire vraie, touchante et tragique, mise en couleur directe par le jeune et talentueux Cuvillier pour son premier album...

  • Juin 1944. Alors que la Bretagne est occupée par le 25e corps de l'armée allemande, Jules, 20 ans, fait la connaissance de Georges, un russe blanc en exil. Alors que Jules est un jeune homme de la terre, Georges est un curieux personnage : érudit, passionné et doué de savoirs très éclectiques en sciences physiques et naturelles, comme en philosophie des hommes. De cette rencontre improbable naît une amitié profonde, basée sur l'échange, dans un contexte historique qui ne la prendra pas sous l'aile de la bienveillance... Loin du registre humoristique qui caractérise son travail habituel, Gérard Cousseau -alias Gégé- offre ici une histoire vraie, touchante et tragique, mise en couleur directe par le jeune et talentueux Cuvillier pour son premier album...

  • L'Homme ne meurt pas. Un jour, il cesse simplement de s'émerveiller. Alors qu'ils subissent une fouille au corps pour trouver les meurtriers d'un soldat allemand, un coup de chance va sauver Georges et Jules. Mais un attentat dans un village voisin plonge les occupants dans une véritable furie. La riposte est sans limites. Dans ce vent de folie meurtrière, du haut de leur insouciance, les deux jeunes hommes décident malgré tout de se soustraire à la rafle organisée.

  • Forts du succès de la mise en orbite de Spoutnik, les Soviétiques prennent une longueur d'avance sur les Américains. Mais l'explosion d'une fusée expérimentale, entrainant la mort d'une centaine de travailleurs, leur fait perdre un temps précieux. Ce n'est que le 12 avril 1961 que les choses s'accélèrent : la fusée Vosto s'apprête à envoyer le premier homme dans l'espace, Youri Gagarine.

  • Aïcha K. est une jeune fille pauvre vivant à Agoudal, en plein haut Atlas. Elle est amoureuse secrètement de Ahmed, un jeune homme du bourg, espérant, lui, pouvoir un jour fuir ces contrées inhospitalières. L'arrivée inattendue de Najat, une cousine de la ville d'Aïcha, et plus tard de sa soeur, si belle, va tout bouleverser. La légendaire Aïcha Kandisha plane au dessus de toutes ces jeunes âmes. Cette histoire de 20 pages est présentée dans l'album dans trois des langues en cours au Maroc : L'Arabe, le Français et le Tifinagh.

  • 1957. Fidèle membre du parti communiste, Anatoly Netchaïev vient d'être affecté au Cosmodrome de Baïkonour pour superviser l'installation du premier missile intercontinental russe. Dès son arrivée, il affronte un accueil glacial. Les tensions s'accroissent avec les premiers échecs de la base jusqu'à l'assassinat d'un ingénieur qui déclenche une vague de suspicion... Un agent du KGB est alors envoyé sur place.

  • Chaque année, malgré les conseils de prudence, des plaisanciers et des vacanciers prennent des risques inconsidérés. Parfois aussi, des pannes, des incidents ou des accidents imprévisibles mettent en difficulté des marins professionnels et confirmés. Pourtant, des femmes et des hommes n'hésitent pas à risquer leur vie dans le seul but de sauver celle des autres. Ce sont les sauveteurs en mer !Mais ici, foin d'atermoiements ! Gégé, au scénario, a pris le parti de ne raconter que des histoires qui se terminent bien ! Parfois avec quelques bobos, mais toujours dans les éclats de rire ! Le but est de vous faire rire, et de vous faire connaître le monde des sauveteurs en mer, ces courageux et discrets bénévoles, dont on ne parle pas assez.

empty