Bernard Rougier

  • Comment des réseaux islamistes sont-ils parvenus à constituer des enclaves au coeur des quartiers populaires ? Comment des foyers idéologiques et institutionnels situés au Moyen-Orient arabe et au Maghreb ont-ils pu y diffuser avec succès leurs conceptions de l'islam ? D'Aubervilliers à Toulouse, d'Argenteuil à Champigny, Mantes-la-Jolie ou encore Molenbeek (Belgique), cet ouvrage étudie les stratégies et les pratiques des réseaux islamistes (Roubaix et Tremblay-en France viennent s'ajouter à cette liste dans l'édition augmentée).
    Il documente précisément le maillage de l'espace local qui, des lieux de culte à ceux de loisir et d'activités professionnelles, aboutit à la constitution de " territoires d'islam " en rupture avec la société française. Traçant la cartographie de cette géographie islamiste du pouvoir, les auteurs révèlent ses croisements, ses noeuds de communication, ainsi que les flux idéologiques, économiques et interpersonnels qui la traversent.
    Au centre de cette analyse, la prison offre un prisme exceptionnel et apparaît plus que jamais comme l'endroit où s'élaborent les nouvelles doctrines de l'islamisme. Dans cette édition augmentée, un chapitre inédit est consacré au vote communautaire lors des dernières élections municipales, incluant le moment Covid-19, et un autre aux parcours des responsables des attentats de 2015 : " Des Buttes-Chaumont à Charlie Hebdo ".

  • Depuis plusieurs années, on assiste, en europe et dans le monde musulman, à l'affirmation d'une nouvelle identité religieuse, communément désignée par le terne de "salafisme".
    Le phénomène, encore très minoritaire, a acquis une forte visibilité en france à travers une série de faits qui ont défrayé l'actualité (expulsion d'imams, annulation de mariage pour cause de non-virginité, affaires des caricatures du prophète, voile à l'école, etc. ). de même, les figures emblématiques du terrorisme international (ben laden, zawahiri) se réclament du salafisme pour justifier leur lutte contre l'occident.
    Cet ouvrage se propose d'expliquer ce qu'est le salafisme, en restituant les dimensions théologiques, sociales et politiques d'un phénomène complexe, qui peut s'exprimer de façon pacifique ou violente, mais qui pose partout la question du rapport à la société et à ses institutions. il cherche à montrer comment des influences religieuses qui ont leur origine dans la péninsule arabique parviennent à modifier les comportements de certains musulmans.
    Et pourquoi une telle pratique de l'islam est appelée à prendre une importance croissante dans les années à venir. premier livre de synthèse sur la question. qu'est-ce que le salafismeoe repose sur l'exploitation des travaux de chercheurs français et étrangers, qui se sont efforcés, dans les contextes les plus variés, d'interpréter le sens de cette appartenance grâce à un travail de terrain auprès des militants pour comprendre leurs représentations et leurs pratiques religieuses.
    L'ouvrage combine ainsi approches empiriques et observations généralisantes, mises en situation et hypothèses d'interprétations, dans l'espoir d'éclairer les dynamiques à l'oeuvre à travers l'invocation du salafisme en des lieux aussi divers que la france, l'orient arabe ou le maghreb.

  • Bernard ROUGIER est docteur en science politique, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, d'études arabes et islamiques, il a enseigné la sociologie politique et les relations internationales à l'Université Saint-Joseph de Beyrouth au Liban de 1996 à 2002. Il est aujourd'hui chercheur à l'Institut français du Proche-Orient à Amman en Jordanie et travaille sur l'évolution de l'islamisme au Moyen-Orient.
    Livre témoignage par un chercheur qui a vécu dans les camps de réfugiés palestiniens. Il montre les modalités de l'ancrage dans les sociétés musulmanes des individus et groupes se réclamant de al-Qaïda et Ben Laden, à travers l'étude du fonctionnement des réseaux salafistes jihâdistes dans les principaux camps de réfugiés palestiniens au Liban. Il étudie les processus, mécanismes et systèmes de représentations ayant favorisé le basculement d'une partie de ces réfugiés dans l'islamisme, ainsi que les mobilisations salafistes-jihâdistes dans les camps palestiniens du Liban.
    C'est l'un des premiers témoignages sur le développement de la puissance de l'islamisme salafiste dans un milieu arabe et musulman marqué par une tradition nationaliste.
    L'ouvrage est divisé en quatre parties : -- la mise en place des réseaux salafistes-jihâdistes dans les camps palestiniens -- l'étude du fonctionnement de ce milieu -- les tensions et affrontements provoqués par l'irruption de l'idéologie jihâdiste dans le milieu palestinien -- les relations de ces acteurs avec un environnement religieux sunnite.

  • Cet ouvrage répond à une double ambition : d'abord, proposer une grille de lecture des formes d'action militante au Moyen-Orient, à partir d'un regard synthétique sur les évolutions politiques de la région depuis une trentaine d'années - l'objet de la première partie ; ensuite, appliquer cette grille à plusieurs séquences de mobilisations ancrées dans l'espace turbulent du Nord-Liban, à travers une étude en situation du comportement de ses principaux acteurs - l'objet de la seconde partie.
    L'hypothèse théorique porte sur l'existence dans l'espace de crise du Levant (Palestine, Liban, Syrie) d'un triangle militant structuré autour de trois modèles d'engagement : le résistant (mouqâwim), le combattant (mouqâtil) et le combattant du jihâd (moujâhid). Ces trois figures, qui disposent chacune de leurs règles et de leurs modalités propres d'action, s'affrontent sur le sens et le statut de l'islam sunnite dans la région.
    Bernard Rougier est politologue (Sciences-Po Paris). Il est l'auteur, dans la même collection, du Jihad au quotidien (2004), et a également coordonné Qu'est-ce que le salafisme ? (2008).

  • Quel lien peut-il y avoir entre un village paumé au fond du Rwanda et un monastère de soeurs cloîtrées tout aussi paumé au fin fond du massif de Chartreuse dans le Dauphiné ? C'est ce que va révéler le passé d'un vieil ecclésiastique, assassiné dans la bourgade proche de Grenoble où il finissait ses jours.
    Pierre Henri, professeur de philosophie, jeune retraité dans ce village de l'Isère et sa compagne Clara seront mêlés bien malgré eux à ce fait divers qui les transportera des rives obscures de la " Françafrique " de l'époque mitterrandienne en passant de façon inattendue par des apparitions miraculeuses de la Vierge au Rwanda, jusqu'à nos jours en Isère où ils deviendront la cible de politiciens locaux soucieux de refaire leur virginité.

  • L'ouvrage propose une analyse de l'évolution sociale et politique de l'Egypte pendant la période « révolutionnaire », commencée avec la chute du président Hosni Moubarak en février 2011 et interrompue par la restauration autoritaire de l'été 2013. L'ouvrage contient douze chapitres rédigés par une équipe de chercheurs français, égyptiens et américains comptant parmi les meilleurs connaisseurs du pays. L'ouvrage est divisé en trois parties : la première se concentre sur les Frères musulmans et leur passage au pouvoir, de l'année 2012 à la mi-2013 la deuxième analyse le processus politique en place depuis 2011 et le rôle des acteurs institutionnels enfin, la troisième partie s'intéresse aux mouvements sociaux et aux acteurs protestataires. L'ouvrage inclut en annexe les biographies des principaux acteurs de la période.

empty