Susanna Mattiangeli

  • Quel plaisir de retrouver les élucubrations et les confidences de Mathilda dans son carnet fantaisiste ! Elle y invente toujours des histoires drôlissimes, s'écrit des lettres à elle-même pour quand elle aura 80 ans, révèle aux tomates du frigo leur avenir sanglant de sauce bolognaise...mais il est aussi question d'une affaire qu'elle prend très au sérieux : la classe prépare la pièce de théâtre Songe d'une nuit d'été ! Et tout comme dans Shakespeare, les élèves vivent des histoires d'amour pleines de quiproquos. Mathilda croit même que Raphaël, son amoureux, en pince pour la détestable Palourde, sa pire ennemie !
    Une année pleine de rebondissements dans la vie de cette pétillante petite fille, à découvrir d'urgence !

  • Dans son carnet intime, Mathilda se présente et se dévoile comme une petite fille espiègle, affirmée, et pleine d'imagination. Pleine d'ambition aussi, pour « quand elle sera grande » : elle s'écrit des lettres très drôles à elle-même qu'elle lira quand elle aura 19 ans. Elle  imagine des histoires farfelues, où les princesses balancent des princes gnagnan dans une rivière infestée de crocodiles, où les légumes du frigo se mettent à parler. Avec Mathilda, le passage au tableau se commente comme une partie de foot, et une rédaction peut devenir un conte cannibale si elle est affamée  !   Plus qu'un journal, c'est une invitation à faire de son quotidien une aventure, pour mêler à sa fantaisie réel et imaginaire. Tout ça avec un humour contagieux !

  • Le marché se déploie au coeur de la ville, avec ses stands, ses parasols, ses pancartes en tous genres et l'enthousiasme de ses vendeurs. On y suit cette petite fille et sa grand-mère, exploratrices privilégiées. D'allée en allée, main dans la main, elles sont à la recherche - et le lecteur avec elles - de trésors à dégotter, objets utiles ou gourmandises futiles. Il y a tant à voir, à toucher, à sentir...
    Des stands de vêtements aux étals de poissons, des couleurs des fruits et légumes aux odeurs des épices, le marché est un véritable terrain de jeux qui met tous les sens en éveil.
    Le jeune lecteur aura, c'est certain, plaisir à découvrir, nommer, compter les objets parfois loufoques qu'on trouve au marché et à chercher avec la jeune narratrice les gants convoités par sa grand-mère !

  • La plage est un endroit à part, hors du temps. Le seul où l'on a le droit de se promener à moitié nu et de ne rien faire d'autre que de paresser toute la journée.
    On y suit une petite fille qui s'éloigne petit à petit du parasol familial à la recherche de coquillages et qui va nous offrir une vision réjouissante de la plage, de ses joies, et de ses désagréments !
    Avec ses allures de roman graphique, cet album nous invite à observer la plage à hauteur d'enfant, avec ses paires de fesses à perte de vue, ses châteaux de sable, ses trésors à découvrir et ses explorations à mener malgré les recommandations des parents.

  • Nino est un petit garçon... mais c'est aussi un fils, un frère, un neveu, un cousin, un lecteur, un footballeur, un acteur. Nino est tout cela à la fois !

  • Mais qui sont donc ces autres qui composent la foule compacte, en apparence indivise, dont nous nous retrouvons entourés dès que l'on met un pied dehors ? Des voix qui rient, qui chantent, qui s'entrechoquent, des pieds qui foulent le même sol que les nôtres - ceux des gens pressés, et ceux des gens toujours en retard, à tel point qu'ils oublient d'assortir leurs chaussettes - , des mains qui nous adressent des signes enjoués et d'autres qui ignorent nos saluts... Des gens qui font les mêmes choses que nous, et qui pourtant les font différemment, chacun à leur manière, parce qu'ils ne sont pas nous. Un foisonnement de vie joyeusement illustré par de pétillants lavis, qui jouent des transparences et des superpositions. Avec humour et philosophie, Susanna Mattiangeli croque cette foule de visages, comme autant de gouttes de couleurs, qui constituent notre paysage quotidien - et dont, aux yeux des autres, nous faisons finalement partie, nous aussi !

empty