Jacky Schwartzmann

  • Kasso

    Jacky Schwartzmann

    Après des années d'absence, Jacky Toudic est de retour à Besançon pour s'occuper de sa mère malade d'Alzheimer. Les vieux souvenirs et copains resurgissent. Les vieux travers aussi. En effet Jacky ne gagne pas sa vie comme les honnêtes gens. Son métier : faire Mathieu Kassovitz. Car Jacky est son sosie parfait, et vu que Jacky est escroc, ça fait un bon combo. Depuis des années, se faisant passer pour l'acteur, il monte des arnaques très lucratives. Ce retour au bercail pourrait être l'occasion de se mettre au vert, mais c'est compter sans sa rencontre avec la volcanique Zoé, avocate aux dents longues, qui en a décidé autrement.

    " Depuis Regarde les hommes tomber, le film d'Audiard, tout le monde me demande si je suis Mathieu Kassovitz. Un jour, j'ai décidé de répondre oui. Et ça m'a ouvert beaucoup de possibilités." Durant vingt-cinq ans Jacky Schwartzmann a enchaîné les petits boulots, autant pour gagner sa vie que pour observer ses contemporains. Il est maintenant auteur et scénariste de bandes dessinées et de longs-métrages. Son parcours à la fois schizophrène et formateur lui a inspiré Demain c'est loin (Seuil, 2017) plusieurs fois primé.

    Il revient cette fois avec Kasso, un polar décapant !

  • Obligé de quitter sa compagne richissime et les fastes du Luxembourg après un petit dérapage, Dino Scala échoue au camping des Naïades, perché sur les hauteurs de La Ciotat. Il fait la connaissance de Charles Desservy, prix Goncourt et véritable handicapé social venu se confronter à la vie normale. Contre toute attente, le pseudo-gigolo et l'écrivain se lient d'amitié. Mais au paradis des tentes Quechua, des pieds puants et des mojitos sous-dosés, les cadavres commencent à s'accumuler...

  • Tête de beur, nom juif et chanteur homonyme : François Feldman était mal barré dès le début. Et ça ne s'est pas amélioré. Sa banquière BCBG, Juliane, lui refuse un nouvel emprunt et Saïd, qui règne sur la cité, cesse de l'aider. Mais grâce à un terrible accident, François tient enfin sa chance : Juliane tue le cousin de Saïd et a besoin de son aide pour fuir les caïds et la police. S'ils s'en sortent, il sera en bonne position pour négocier. Encore faut-il s'en sortir.

  • Gaby Aspinall n'attend plus grand-chose de la vie. C'est un salaud. Acheteur dans une multinationale, à l'amoralité crasse, il y est comme un poisson dans l'eau. Il déteste, en vrac, les syndicats, Nespresso, Souchon, le rugby, ce sport de gros cons... Seuls les cinq à sept bâclés et les cuites au Get27 trouvent vaguement grâce à ses yeux. Alors si le passé s'invite dans sa petite vie bien réglée...

  • Rien n'était gagné. Il fallut franchir l'étape de la sélection, affronter les réactions - de l'éclat de rire à la quasi-hostilité -, puis se préparer à passer les frontières de la dernière dictature communiste à l'oeuvre... pour courir 42 kilomètres. Numéro de dossard : 1071.
    Dans son style imparable, alternant humour et cynisme, Jacky Schwartzmann cherche à comprendre ce qui pousse des individus venus du monde entier (les Américains mis à part) à participer à l'événement sportif le plus abracadabrant de la planète : le marathon de Pyongyang. Entre rêve fou, défi sportif et envie irraisonnée, il raconte un voyage durant lequel il fut aussi bien désorienté qu'émerveillé ou exaspéré, mais constamment surveillé, et allie émotion et curiosité pour nous proposer une immersion dans un pays fermé qui lui a ouvert ses portes... l'espace d'une course.

  • Lorsque Victor Cholet, petit génie de la finance à Luxembourg, accepte de gérer l'empire d'Agim Gaschi, parrain indétrônable de la mafia milanaise, il est persuadé que cela ne peut lui apporter que des commissions, occultes et démesurées. Il ne peut pas se douter que cela va lui apporter les plus gros ennuis de sa vie. Lorsque Luc Bastard accepte d'aider le fils d'un vieil ami à se sortir d'un mauvais pas, il ne peut pas se douter qu'il va partir en cavale avec, à ses trousses, des tueurs albanais, des agents de la DGSE, ainsi que des agents de la DST. Besançon, Rouen, Luxembourg, Lyon, Barcelone, Dakar.

  • Sur une initiative du Festival Quais du Polar, un auteur roumain, Lucian-Dragos Bogdan, et un auteur français, Jacky Schwartzmann, ont écrit un savoureux polar à quatre mains.

    La découverte, en plein Lyon, du cadavre d'une retraitée roumaine dans un coffre de toit de voiture fait l'effet d'une bombe. Le gendarme Gendron, à quelques mois de la retraite, se serait bien passé de cette dernière affaire. D'autant qu'il doit travailler en tandem avec Marian Douca, flic roumain, qui mène les investigations à Bucarest. Tour à tour, chacun des policiers raconte la progression de l'enquête. Mais, entre les deux hommes, la collaboration ne coule pas de source...

  • Acheteur et cadre "à l'ancienne", Fabrice adore son travail. Il attend impatiemment une promotion, qui, patatras, lui passe sous le nez. Aigri, il est de plus en plus insupporté par les nouvelles règles de conduite dans l'entreprise, dictées par l'EHS : Environnement, Hygiène et Sécurité, le service qui forme les employés à descendre des escaliers sans se casser le sacrum ou encore à manipuler des feuilles de papiers sans s'ouvrir les veines.
    Mais dans cette absurdité, Fabrice voit soudain une manière de se venger et de sabrer le fonctionnement de son entreprise...

empty