Ouvert de 10h à 19h
Du lundi au samedi
55 rue Gioffredo
06000 Nice 
04 93 80 90 16

 

_______________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au fil des podcasts de l'émission de web radio Le Nouvel Esprit Public, tous les Dimanche à 17h, retrouvez ici les conseils de lectures (papiers et numériques) proposés en fin d'émission par l'équpe des intervenants qui forment ce rendez-vous politique hebdomadaire.
Vous êtes plus d' 1 million de lecteurs en France à avoir appris la disparition de Lina dans la saison 1. Vous faites partie du 1/3 qui avez franchi les saisons 2 et 3. Comme annoncé voici le dénouement dans cette saison 4 qui tient sa promesse. 
L'original de l'unique saison 1 de Netflix "The End Of The F***ing World"  est "The End Of The F***ing World" de Charles Forsman publié par l'éditeur L'Employé du moi.
Vous n'aurez pas d'autres saison 2 que d'acheter les livres de Charles Forsman.  Are you okay with this ?

(I Am Not Okay With This ! et je télécharge Sweet 15 un ePub3 offert ici par l'employé du mois de janvier.)
À en croire la légende familiale, le grand-père nommé Isaac Reznikoff quitta un jour à pied sa ville natale de Minsk avec cent roubles cousus dans la doublure de sa veste, passa Varsovie puis Berlin, atteignit Hambourg et s’embarqua sur l’Impératrice de Chine qui franchit l’Atlantique en essuyant plusieurs tempêtes, puis jeta l’ancre dans le port de New York au tout premier jour du XXe siècle. À Ellis Island, par une de ces bifurcations du destin chères à l’auteur, le nouvel arrivant fut rebaptisé Ferguson. Dès lors, en quatre variations biographiques qui se conjuguent, Paul Auster décline les parcours des quatre possibilités du petit-fils de l’immigrant. Quatre trajectoires pour un seul personnage, quatre répliques de Ferguson qui traversent d’un même mouvement l’histoire américaine des fifties et des sixties. Quatre contemporains de Paul Auster lui-même, dont le “maître de Brooklyn” arpente les existences avec l’irrésistible plaisir de raconter qui fait de lui l’un des plus fameux romanciers de notre temps.
Avis du Mercredi 3 janvier 2017
4 3 2 1 Nouv.

4 3 2 1

  • Grand format 28.00 €
extrait disponible
Être éditeur. Paul otchakovsky-laurens, un des plus grands éditeurs en langue française est mort en ce début Janvier. Ses livres de Janvier, publiés aux éditions POL, sont là. Ceux de Févrer, Mars et Avril seront là aussi. Et on lira encore un POL au soleil cet été. Et tous les autres encore à paraître sous sa marque, POL, qui restera. Mais ce matin 4 janvier 2018, matin froid et pluvieux, les libraires que nous sommes sont infiniment tristes et pensent à lui et à tous ceux, très nombreux, dont il était proche. 

Le 29 novembre 2017 son deuxième film sortait en salle. Vous pouvez venir le voir en salle à Paris au Studio Galande, au Reflet Médicis et au MK2 Quai de Loire. 

" Héros et narrateur de l’aventure, je n’ai pas voulu (comme le lecteur l’apprendra et comme il en apprendra les raisons) que mon nom figurât sur la couverture du livre. Ah oui, « aventure » : je ne parle pas de ces prestigieuses aventures de jadis, comme écrites d’avance, ni de ces aventures sans lendemain errant à jamais entre les murs du désespoir, non, mon désir était plus ambitieux, je voulais me concevoir au cœur d’une aventure sans aujourd’hui, comme si le grand livre du Destin avait brûlé dans l’incendie de quelque bibliothèque."
stephaene 04/01/2018 majVidéo 07/01/2018
empty